L’ABC de la fertilisation : Croissance et production.

Bien assis sur votre chaise extérieure, vous regardez votre royaume. Vous avez semé et planté votre potager. Vous y avez même installé des fleurs, vivaces et annuelles, pour attirer les pollinisateurs dont vous avez tant besoin.

Vous avez organisé vos plates-bandes, séparé certaines vivaces qui prenaient trop de place et déplacé certaines autres, qui ne semblaient pas à la leur. Vous avez ajouté de belles annuelles colorées pour leur beauté instantanée, qui vous rappelle les fleurs de pays tropicaux.

Votre gazon a été tondu à quelques reprises et les dernières pluies vous font espérer que les zones jaunes et secs disparaîtront sous peu. Il en va de même pour vos haies et arbustes. Vous vous sentez bien, votre bon travail vous satisfait. Il ne vous reste qu’à attendre les récoltes.

Un doute : aurez-vous de bonnes récoltes cette année ?

Mais tout à coup, vous voilà pris d’un doute. Aurez-vous de bonnes récoltes ? Vos plates-bandes vous feront-elles enfin des fleurs ? Votre gazon, vos haies seront-elles encore les champions toutes catégories, en termes de laideur ? Avez-vous déjà été déçu par le passé des résultats de vos aménagements, en rapport avec tout le travail que vous y aviez mis ?

Pourquoi vos plantes ne produisent-elles pas et ne poussent-elles pas autant qu’elles le devraient et que pouvez-vous faire pour y remédier.

Besoin d’un surplus d’énergie

Tout d’abord il est important de se rappeler que le sol de vos aménagements, qu’il soit en pot ou pleine terre, sert de tuteur à la plante, pour pousser vers la lumière et de réserve de nourriture et d’eau. Un sol qui n’a jamais été engraissé par du compost, du fumier ou des engrais et auquel on demande de fournir un surplus d’énergie pour nourrir des plants demandant comme peuvent l’être ceux de vos plantations, ne pourra pas vous donner le rendement que vous lui demander.

Il faut considérer votre sol de la même façon qu’une équation mathématique. Si vous soutirez de l’énergie à un sol qui n’en avait déjà pas beaucoup, vous ne pourrez répondre aux besoins de vos plants de tomates ou de vos hémérocalles. Vos plants resteront chétifs. Vous ne verrez pas beaucoup de fleurs, les plantes ne seront pas uniformes bien qu’elles reçoivent la même quantité d’eau et de lumière. Vous risquez de voir des signes de carence en éléments essentiels sur les feuilles, les tiges, les brins de gazon et les haies et ce peu importe l’arrosage que vous ferez.

Vous devez donc toujours vous assurer que vous avez rétabli l’équilibre en éléments dans le sol. Pour ce faire, une façon simple et efficace est d’ajouter du compost dans vos aménagements tard à l’automne ou tôt au printemps, en prenant bien soin de bien l’incorporer à la terre. On vient assurer ainsi une réserve facilement accessible pour la vie microbiologique qui s’y trouve et qui seront vos meilleurs alliés de la saison, en rendant accessible les éléments nécessaires à la croissance de vos verdures. Vous pouvez faire la même chose au pied de vos haies et en saupoudrer sur votre pelouse. Vous verrez rapidement les bienfaits que cela peut apporter et vous serez surpris à la fin de la saison, de la grosseur et de la vigueur qu’aura votre végétation. Il va sans dire qu’il s’agit de la solution la plus efficace et la plus économique.

Vos plantes jaunissent-elles ?

Mais voilà, la saison est déjà entamée, vos plantations sont bien installées et c’est maintenant que vos aménagements jaunissent et se détériorent. Vous êtes inquiets pour vos plants de légumes qui ne vous offriront peut-être pas leurs fruits si désirés. Que faire ?

Hé bien en cours de saison, afin d’augmenter la vigueur, la grosseur et la productivité de vos plants, vous pouvez les nourrir directement. Plutôt que d’augmenter le potentiel de fertilité de votre sol en fournissant de la nourriture à une vie biologique qui, elle, offrira aux plantes ce dont elles ont besoin pour pousser de façon optimale, nourrissez directement les plantes en ajoutant à l’eau de votre arrosage, des engrais du commerce.

Pourquoi ajouter des engrais ?

Ces engrais mélangés à l’eau seront absorbés par les racines des plantes et elles s’en nourriront immédiatement. Le moment est important, nous avons présentement les journées les plus longues de l’année. C’est le moment où les heures d’ensoleillement sont au maximum et c’est le moment où vos plants sont le plus enclin à pousser rapidement et vigoureusement.

Il en va de même pour votre pelouse. Si elle n’a pas reçu de compost depuis un certain temps et que vous voyez qu’elle vieillit mal à certains endroits en laissant le sol à découvert, même si vous aviez semé et aéré au printemps, il serait temps maintenant de retrouver l’équilibre. Pour les haies, les arbres fruitiers, les arbustes, c’est la même chose. Pour vous assurer une meilleure croissance, une floraison et une fructification, aidez votre végétation en la nourrissant d’éléments essentiels à sa croissance.

Sachez doser

Mais attention, un surplus d’engrais, non absorbé par la végétation, est malheureusement lessivé lors de grandes pluies et les excès se retrouve dans la nature, dans les cours d’eau par exemple, où on peut voir la prolifération des algues bleues-vertes. Ou encore forment de petits bassins ou les insectes pollinisateurs et autres vont se déshydrater et s’empoisonnent par la même occasion.

Consultez votre centre de jardinage pour obtenir les produits les mieux adaptés à votre situation
Il faut donc faire les choses comme il faut, en respectant les dosages et les moments d’utilisation. C’est une conscience que chaque jardinier doit avoir : de s’occuper de notre environnement. Parlez aux employés de votre centre-jardin. Ils connaissent leurs produits et sauront vous indiquer le meilleur, selon vos besoins. Et bien évidemment, la meilleure façon de l’appliquer.

Vous serez très heureux d’avoir pris les devants cette année et à l’automne prochain, vous pourrez mettre votre compost.

Bonne fertilisation

Marie-Josée Continelli, Chargée de projet en agriculture urbaine

CCPEM

Heures d’ouvertures

Lundi : 8h à 18h


Mardi : 8h à 18h


Mercredi : 8h à 18h


Jeudi : 8h à 18h


Vendredi : 8h à 18h


Samedi : 8h à 17h


Dimanche : 8h à 17h


Jours fériés (1er juillet et 6 septembre) : 8h à 17h

© 2024 • Tous droits réservés Serres de l’Éden

Heures d’ouvertures

Lundi : 8h à 18h


Mardi : 8h à 18h


Mercredi : 8h à 18h


Jeudi : 8h à 18h


Vendredi : 8h à 18h


Samedi : 8h à 17h


Dimanche : 8h à 17h


Jours fériés (1er juillet et 6 septembre) : 8h à 17h